•  

     

     

    Les nuages s'amoncellent

    sur l'horizon de nos demains,

    au ciel des étincelles,

    qui menacent même nos chemins...

     

    Les hommes ne s'aiment plus,

    la haine dévore les entrailles,

    les mains ne s'ouvrent plus,

    les mentalités qui déraillent ...

     

    Sans même un seul sourire,

    ils font tomber la nuit,

    le cœur qui se déchire,

    elles meurent toutes nos envies...

     

    "j'ai envie de croire qu'un jour..."

     

    à balles réelles ils ont tirés,

    sur des femmes, sur des enfants,

    à balles réelles ils ont frappés,

    ceux qui voulaient...exister ...

     

    Les traces de sang maculent le sol,

    la barbarie prend son envol,

    ceux qui avaient tant souffert,

    maintenant donnent le calvaire

     

    rien ne peut justifier,

    de tuer pour ses idées,

    rien ne peut pardonner,

    de garder la main fermée...

     

    j'ai envie de croire qu'un jour,

    l'homme sera bon pour toujours,

    tel un enfant émerveillé,

    il criera qu'il veut aimer...

     

    MUSIQUE ET PAROLES

    DILUNK /2018 P&C

     

    J'ai envie de croire qu'un jour...

     

     

     

     


    19 commentaires
  •  

     

     

    Quand le soir , lentement , descend sur la colline ,

    et que mes yeux fiévreux se posent sur la mer,

    aux reflets sinueux jetant de brefs éclairs,

    la lune y reflétant sa blancheur opaline.

     

    Je goûte la douceur d'un vieux jour qui s'achève,

    aux gouttes de chagrin de mêlant à la peur,

    au parfum de jasmin à ses plus tendres heures,

    je hume la senteur d'une paisible trêve.

     

    Bientôt un nouveau jour aux capiteuses essences,

    se déploiera autour du vide de l'absence,

    avec ses pluies acides et ses arômes d'ange.

     

     Car ainsi va la vie qui court comme le vent,

     Car ainsi se meut l'amour au parfum d'innocence,

    battement infini des cœurs au bois rêvant .

     

    Texte de Serenita ( Bienheureuse trêve)

    musique Dilunk 2018

     

     

    Ainsi va la vie ( bienheureuse trêve)

     


    17 commentaires
  •  

     

     

     

    J'ai fait des milliers de rêves,

    je n'ai jamais douté !

    Je sais fort bien qu'aujourd'hui,

    tous ces rêves sont consumés,

    j'ai crée des milliers d'images

    les faisant sortir du fond des âges ....

     

    J'ai trop cru en la bonté,

    à présent je suis épuisé (x2)

     

    C'est le journal d'un con,

    qui court après sa raison,

    qui croyait en la justice,

    mais tout n'est qu'illusion...

    pauvre âme oppressée,

    qui s'est seulement égarée,

    dans les contrées mystérieuses,

    des ombres qui ne vivent que pour elles ...

     

    Des milliers de passants

    qui glissent vers le néant,

    comme une ronde infinie

    aux portes du temps,

    des milliers de regards

    qui transpercent ma mémoire...

    à la frontière du soir,

    à la recherche d'un espoir ...

     

    C'est le journal d'un con,

    qui a cru les promesses

    de tous ces guides proclamés,

    qui se noient dans l'ivresse,

    qui croyait dur comme fer,

    sur les promesses des mystères,

    mais la vérité est tombée...

     

    Des milliers de passants

    qui filent sur le néant,

    dans cette ronde infinie

    prisonniers du temps,

    qui croient en la justice,

    mais tout n'est qu'illusion...

     

    Dans le journal d'un con....

    qui court après sa raison ....

     

     

    P&C Dilunk 2018

     

     

    Le journal d'un Con

     

     


    9 commentaires
  •  

     

    Et si la vérité, ce n'était que s'aimer,

    ouvrir son cœur tout grand ,

    au monde , à son auteur,

    ne pas fermer les yeux,

    toujours faire de son mieux,

    pour être heureux ...

     

    Et si la vérité, ce n'est pas refuser,

    d'offrir son amitié,

    d'être en sincérité,

    d'ouvrir toute grande la main,

    ne pas attendre demain,

    pour faire le bien ...

     

    Et si la vérité , est de savoir pleurer,

    sur les horreurs de notre époque,

    même si beaucoup s'en moquent,

    de rêver d'une harmonie,

    au cœur même de cette nuit,

    de redonner l'espoir,

    de redonner l'envie ...

     

    Et si la vérité, est de savoir donner,

    de son temps, de son moment,

    même si beaucoup se sont endormis,

    au fond de cette nuit,

    perdus dans cet oubli,

    sans aucune envie,

    sans la moindre envie ...

     

    Et quand viendra le temps,

    de terminer mes instants,

    face au grand escalier,

    j'aimerai m'assurer,

    que je n'ai pas repoussé,

    une main qui m'implorait,

    une main qui m'implorait ...

     

    Paroles et Musique DILUNK 2018

     

     

    Et si la vérité....


    22 commentaires
  • (Chanson dédiée à un Ami qui s'est perdu .....)

     

     

    Mon ami, cesse donc de boire,

    avant qu'il ne soit trop tard !

    tu t'enfonces dans ta nuit....

    tes amis se sont tous enfuis .

     

    Mon ami, cesse donc de boire,

    tu te racontes des histoires,

    tu hypothèques toute ta vie,

    les tiens sont déjà tous partis ...

     

    Tu as détruit ton univers,

    à cause de tous tes derniers verres ...

    Tu effaces toute ta vie,

    tu vas si loin dans le déni...

     

    A même le sol, quelques photos,

    d'un bonheur tué trop tôt...

    Sur la table ce whisky roi,

    qui est devenu maître de toi...

     

    Mon ami, arrête donc de boire,

    tu es bien seul dans le noir,

    à pleurer de désespoir,

    à t'inventer des histoires ...

     

    Tu te perds dans la réalité,

    en toi plus aucune vérité...

    Les tiens se sont tous enfuis....

    Les tiens sont déjà tous partis ....

     

     

    Musique Dilunk  P&C 2017

    paroles Dilunk et Sylvie 

    Merci à la collaboration de Sylvie et Paul

     

     

    Toi, mon ami

     

     


    18 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires