•  

     

     

    Il marche seul son chemin,

    avec au ventre la faim,

    il n'attend rien de demain,

    il n'apporte jamais rien ....

     

    Quand il voit tous ces cœurs froids,

    qui le croisent mais ne le voient pas ,

    alors il se dit: qu'il est bien seul au monde,

    alors il se dit .....

    Qu'il n'est plus rien ...(bis)

     

    Au fond des rues, il voit les passants,

    toujours pressés, toujours en mouvement,

    les cœurs se ferment inexorablement,

    alors il se dit...

    Qu'il n'est plus rien....( bis)

     

    Toute sa fortune est dans ses mains,

    quelques pièces jaunes, des petits riens,

    il n'attend rien de demain,

    il n'apporte jamais rien ....(bis)

     

    Quand il voit tous ces cœurs froids,

    qui le croisent mais ne le voient pas ,

    alors il se dit: qu'il est bien seul au monde,

    alors il se dit .....

    Qu'il n'est plus rien ...(bis)

     

     

    Au fond des rues, il voit les passants,

    toujours pressés, toujours en mouvement,

    les cœurs se ferment inexorablement,

    alors il se dit...

    Qu'il n'est plus rien....( bis)

     

    Paroles Dilunk

    Musique Dilunk /Jean-Jacques

    C&P 2020

     

     

    Alors il se dit ...

     

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    La grande ville s'élevait lugubre,

    sale dans le paysage.

    Depuis si longtemps les fumées des usines

    n'étaient que des mirages ...( chœurs)

    Alors tous ils trainaient de quartier en quartier,

    désabusés à souhait, en quête d'un rêve,

    qu'ils rongeraient jusqu'à en être écœurés ...(chœurs)

    Mais d'autres étaient là, valises chargées, pleines de papier,

    recruteurs infatigables et menteurs,

    d'un système qui serait transformé ...(chœurs)

    Marchands de rêves impossibles, voleurs de conscience,

    briseurs d'espoirs...

     

    Ils se présentaient marchands de lumière,

    mais ne donnaient que du noir...

    écueils sur nos sentiers, qui détruisent jusque l'amitié ...

     

    Ils aimeraient encore plus que des frères...

    Mais seulement à leurs manières ...

     

    Ils donneraient le modèle pour que tu puisses t'échapper,

    mais tu oublierais ton rêve, ta vie serait maintenant amère...

    La grande ville s'élevait bien triste,

    mourante dans le paysage (chœurs)

    les marchands de rêves, deux par deux...

    étaient de passage (chœurs)

    offrant des livres colorés à tous ceux,

    qui ne savaient plus rêver...

    S'ils n'étaient que deux...on pourrait rêver ...

     

    Ils se présentaient marchands de lumière,

    mais ne donnaient que du noir...

    écueils sur nos sentiers, qui détruisent jusque l'amitié.

     

    Ils aimeraient encore plus que des frères,

    mais seulement à leurs manières ...(ad libitum)

     

    Paroles et musique DILUNK 2019 P&C

     

    Les vendeurs de rêves

     


    13 commentaires
  •  

     

    Toi qui veut savoir,

    ce qu'il y a derrière le miroir ...

     

    Tu devras apprendre à croire,

    à ce qui est caché dans le noir,

    tu devras vraiment vouloir,

    déchiffrer le tableau noir ...

     

    Toi qui veut connaître ,

    les reflets dans les fenêtres,

    toi qui veut trouver,

    les indices de l'escalier...

     

    Tu devras savoir vraiment,

    oublier les pièges du temps,

    tu devras comprendre enfin,

    que la lumière est dans ta main...

     

    Et plus rien n'aura d'importance,

    tu accompliras tous tes pas de danse...

     

    Alors tu prendras le chemin,

    de l'espoir et des demains,

    tu marcheras dans ton destin,

    sans la peur des lendemains...

     

    Toi qui veut savoir,

    ce qu'il y a au fond du couloir,

    pour ça tu devras croire,

    dans toutes les vieilles histoires...

     

    Tu devras ouvrir ton cœur,

    et ne pas compter les heures ,

    tu devras laisser tes peurs,

    et reconnaitre toutes tes erreurs .

     

    Toi qui veut comprendre,

    le sens des mystères,

    ta vie pourrait soudain,

    te sembler bien amère ...

     

    Tu devras ouvrir ton âme,

    et raviver cette petite flamme,

    tu devras oublier ton savoir,

    et réapprendre dans le miroir...

     

    Et plus rien n'aura d'importance,

    tu accompliras tes pas de danse ...

     

    Alors tu prendras le chemin,

    de ta vie et des demains,

    tu sauras en fin croire,

    au message du miroir ...

     

    Musique : Dilunk/jean-Jacques

    paroles : Dilunk

    P&C 2019

     

     

     

    Toi qui veut savoir ...

     

     


    9 commentaires
  •  

     

    Tu es partit sur la fin de la nuit,

    sans un bruit...

    Tu as quitté les rives de ta vie,

    c'est hélas ainsi...

     

    Ta vie s'est passée bien trop vite,

    sans même la chance d'avoir une suite ...

     

    Marche tout droit ,

    dans la lumière qui est en toi,

    elle guidera tes pas ...

    Marche tout droit ,

    dans le jour qui brille en toi,

    tu seras toujours là...

    Marche sans peur,

    dans la lumière qui chante en toi,

    tu seras toujours là ....

     

    Chœurs : " sans même la chance d'avoir une suite "

     

    P&C Dilunk 2019

     

    Accident de vie

     

     

    Chanson dédiée à Gaëtan, qui s'en est allé si vite .... beaucoup trop vite

    on ne t'oubliera jamais .

     

     


    4 commentaires
  •  

     

    La vie n'est pas un fleuve de rires,

    c'est une école faite pour souffrir.

    Et s'il fallait se dire adieu,

    quitter ce monde, fermer les yeux...

    Faire le bilan de son passage,

    garder à cœur de rester sage,

    ne pas pleurer sur le passe,

    je ne pourrai rien y changer....

     

    Refrain :

    sourire doucement sur des instants,

    sur des sourires, sur des moments,

    tendre la main sur l'horizon,

    pour y saisir des intuitions...

    sourire doucement sur des instants,

    sur des sourires, sur des moments,

    mais je serai ce que je suis et à jamais ...

     

    Le voyage va se terminer,

    pas même question de reculer,

    instant intense d'une peur immense,

    tu hais tant le mot délivrance,

    et s'il fallait tout expliquer,

    les mots seraient si désués,

    seulement faire un dernier sourire,

    et c'est déjà l'heure de partir....

     

    Refrain:

    sourire doucement sur des instants,

    sur des sourires, sur des moments,

    tendre la main sur l'horizon,

    pour y saisir des intuitions...

    sourire doucement sur des instants,

    sur des sourires, sur des moments,

    mais je serai ce que je suis et à jamais ...

     

    Savoir laisser le temps brûler,

    toutes les choses qu'on a aimé,

    se taire vraiment et à jamais,

    plus la force d'espérer,

    le cœur a vraiment trop pleuré ...

     

     

    Paroles et musique DILUNK 

    P&C 2019 

     

    Ne rien pouvoir changer...

     

     

     

     


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires