• à peine douze ans

     

     

    Tu n'avais pas encore douze ans,

    tu n'étais toujours qu'un enfant,

    un jour d'hiver le vent t'a emporté,

    sur ce banc toi tu es resté....

    Dans le silence,

    j’entends tes cris , tes rires,

    il est toujours là....ton sourire...

     

    Je suis retourné bien souvent,

    vers cette statue que tu aimais tant...

    face à la mer, elle semblait demander,

    d'espérer, de rêver...

    Les câbles d'acier , des bateaux,

    rangés dans le vieux port,

    qui claquaient, qui sifflaient...

     

    Tu es parti sans un seul soupir,

    aucune des larmes n'ont pu te retenir,

    ...cette vieille usine qui venait de fermer,

    semblait nous dire de continuer,

    ...ils étaient là, silencieux dans l'entrée,

    la tête baissée, les yeux rougis...

    On en avait fait tant de projets,

    ils auraient du se réaliser .....

     

    Mais ce jour là, la mort suivait nos pas...

    elle était là, le bras sur toi,

    elle a coupé ton étincelle de vie,

    tu as quitté tous tes vrais amis,

    du temps depuis s'est écoulé,

    jamais je n'ai pu t'oublier,

    ton petit corps étendu sur un banc...

    Les yeux ouverts sur l'océan ....

    Comme le mot fin qui s'inscrit sur l'écran,

    nous attendons ton retour .....

     

    P&C 2017 Dilunk

     

     

    à peine douze ans

     

    dédié à mon frère Manu


  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Mai à 19:28

    Durs souvenirs pour toi, Claude.

    Mais quel bel hommage à ton frère.
    Il doit, surement, t'en remercier de là haut.

    Amitiés,
    Yoda

      • Lundi 8 Mai à 12:42

        bonjour Yoda,

        merci de ce gentil commentaire .

        Bien amicalement

        claude smile

    2
    Dimanche 7 Mai à 20:47

    Bonsoir Claude 

    Ton frère  Manu est toujours présent puisque tes mots   sont là pour continuer  à le faire vivre  ...

    C'est un très touchant  hommage 

    Bonne soirée  Claude 

    Bien amicalement 

    Nicole

      • Lundi 8 Mai à 12:44

        Bonjour Nicole ,

        merci à toi d'être passée dans mon monde musical et d'y avoir

        laissé un message touchant .

        Tu as raison, les disparus vivent toujours en nous .

        Bien amicalement

        claude smile

    3
    Dimanche 7 Mai à 22:09

    Quel souvenir douloureux que celui d'un proche disparu! Très très bel hommage à ton frère Claude. Je ne te dirai que ceci, qui est une phrase de Jean d'Ormesson:

    "Il y a quelque chose de plus fort que la mort,

    c'est la présence des absents,

    dans la mémoire des vivants"

    Bonne soirée. Amitiés de Kannelia.

      • Lundi 8 Mai à 12:47

        Bonjour Kannelia

        merci de ton passage, oui comme je le disais à Nicole plus haut,

        les disparus ne meurent jamais puisque leurs souvenirs restent

        vivaces au fond de notre cœur .

        Bien amicalement

        claude smile

    4
    Lundi 8 Mai à 16:42

    hello Claude

    Bel hommage bravo, après celle-ci on comprend mieux la tristesse de certaines de tes chansons.

    Les souvenirs ne peuvent pas mourir, les personnes disparues continuent

    de vivre tout près de nous et je dirais même parmi nous. Nous ne les voyons pas et c'est ce qui nous désespère parfois, nous regrettons leur absence...Mais ils sont là, dans nos souvenirs, ils existent et continuent

    à exister.

    Amitiés

    Jo

      • Mardi 9 Mai à 11:18

        Bonjour Jo,

        merci de ce gentil commentaire qui me touche beaucoup .

        Tu as raison les souvenirs ne peuvent pas mourir, les personnes

        disparues continuent toujours de vivre au travers de nous.

        Merci de ton passage

        bien amicalement

        claude smile

    5
    Lundi 8 Mai à 19:39

    C'est beau !!!

    Gros bisou amical !!!

      • Mardi 9 Mai à 11:17

        Bonjour Christine,

        merci de ton message ,

        moi aussi je te fais un gros bisou

        claude smile

         

    6
    Jeudi 11 Mai à 09:04

    Bonjour Claude, chanson si belle, si triste et si touchante! Je ne peux rien ajouter aux paroles qui ont été déjà écrites ci-dessus, ceux que l'on a aimé ne meurent jamais, ils continuent de vivre en nous.

    Je te souhaite une bonne fin de semaine, amitiés.

      • Jeudi 11 Mai à 14:45

        Bonjour Triskèle,

        c'est toujours un très grand plaisir de te recevoir dans mon monde

        musical . Un grand merci a toi pour ce commentaire .

        Bien amicalement

        claude smile

    7
    Dimanche 14 Mai à 10:23

    il te faut beaucoup de courage pour avoir écrit ce texte poignant. Regardes tu le ciel de temps en temps?

    Ne vois tu pas  que dans celui ci une étoile ,

    Oh pas la plus grande

    il y en a une qui brille différemment?

    Qui t'attire irrésistiblement

    Pas facile à vivre un tel évènement

    pas facile d'écrire ce que l'on ressent....

    Même depuis si longtemps.

    Mais avec pudeur,

    avec ton coeur

    tu l'as fait simplement.

    Bisous de fée

    Et n'oublies pas l'Ami  

    que l'amitié chez une fée ,c'est sacré

     

     

     

      • Vendredi 19 Mai à 21:02

        Bonsoir Celiandra,

        c'est un grand plaisir de te lire et de lire le touchant commentaire

        que tu as déposé . Tu as beaucoup de poésie en toi les mots

        que tu dis sont toujours réconfortants !

        je n'ai pas oublié que l'amitié d'une fée est sacré .

        Merci de ton passage

        bien amicalement

        claude smile

    8
    Dimanche 21 Mai à 21:25

    Un superbe texte en hommage à ton frère...

    Mais la mort n'est qu'un passage vers un autre monde...

    Et ton frère est présent à tes côtés...

    J'en suis persuadée...

    Bizz PATOU

      • Dimanche 21 Mai à 21:43

        Bonsoir Patou,

        merci de ce gentil commentaire qui me touche beaucoup

        bien amicalement

        claude smile

    9
    Marceau Piana
    Mardi 30 Mai à 22:26

    Un cri déchirant qui me touche. Ton émotion est palpable. Nous perpétuons en nous les êtres chers qui nous ont quittés. Nous les prolongeons.

    Bravo, Claude. (Et pardonne-moi ce long silence.)

      • Jeudi 1er Juin à 08:39

        Bonjour à toi,

        c'est un immense plaisir de te recevoir dans mon monde musical.

        Ton avis et tes critiques me sont très utiles pour progresser toujours

        davantage .

        ( tu n'as pas à te faire pardonner, la vie nous impose quelquefois

        des difficultées bien pesantes !)

        bien amicalement

        claude smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :