•  

    Images secrètes de nuits sans fin,

    que l'on garde pour soi jusqu'au matin...

     

    Ce qui n'est pas devient réel,

    c'est la vraie force de l'étincelle .

     

    Plus rien n'entrave ni ne limite,

    c'est la victoire du fantastique .

     

    Images secrètes de nuit sans fin,

    que l'on garde jusqu'au matin,

     

    tout semble tellement inutile,

    tout semble tellement futile...

     

    Ce qui n'est pas devient réel,

    la mort n'est plus, c'est l'éternel,

    la force de l'étincelle .

     

    La force de l'étincelle

     

    Paroles et musique Dilunk 2020

    P&C Dilunk 2020


    4 commentaires
  •  

     

    Sur le chemin des possibles,

    on marche la tête haute,

    reconquérir le monde,

    pour qu'il soit enfin le nôtre .

     

    Dans ce monde de vérité,

    on a tout recrée,

    les hommes sont capables de s'aimer,

    sans jamais s’écorcher.

    Dans ce monde tout rénové,

    on a même pensé,

    à offrir la vérité,

    à ceux qui sont épuisés .

     

    Et ils seront un,

    dans notre demain,

    et ils seront bien,

    dans ce nouveau chemin.

     

    Sur la route des demains,

    on marche main dans la main,

    construire tout autre chose,

    même s'il faut qu'on s'impose,

    avec une flamme au fond des yeux,

    on fera de notre mieux,

    on inventera un nouveau chant,

    celui d'un maintenant .

     

    et ils seront un,

    dans notre demain,

    et ils seront bien,

    dans ce nouveau chemin .

     

    Sur le chemin des possibles,

    on marche la tête haute,

    reconquérir le monde,

    pour qu'il soit enfin le nôtre .

    Sur la route des demains,

    on marche main dans la main

    avec une flamme au fond des yeux

    on fera de notre mieux,

    on marche main dans la main,

    sur la route des demains .

     

    Reconquerir le monde

     

    Paroles et musique Dilunk 2020

    P&C

     


    12 commentaires
  •  

     

    Les temps deviennent mauvais,

    tout s'est écroulé...

    Le monde que l'on connait

    est empoisonné...

     

    Les villes sont toutes figées,

    la vie s'est arrêtée...

    Le monde que l'on connait

    s'est confiné...

     

    Des êtres sur les balcons,

    qui chantent à l'unisson...

    Le monde que l'on connait

    a le frisson...

     

    Les temps deviennent peur,

    on s'appelle, on pleure...

    le monde que l'on connait

    meurt...

     

    La vague immense est là ...

    Les hommes se cachent d'effroi...

     

    Les yeux des anciens se ferment

    sur demain

    on tend la main en vain...

    Pour rien ...

     

    Les temps sont mauvais,

    tout s'est cassé...

    Le monde que l'on connait...

    S'est écroulé...

     

    Les routes se sont vidées,

    les cœurs se sont fermés...

    Le monde que l'on connait

    S'est effondré...

     

    Des ombres dans les rues,

    Qui passent sans être vues...

    Le monde que l'on connait

    n'est plus ...

     

    Les hommes, tous, ont peur,

    ils savaient que viendraient l'heure...

    Le monde que l'on connait

    meurt ...

     

    La vague immense va passer ...

    Qui pourra résister ?

     

    Les yeux des anciens se ferment sur demain,

    on tend la main en vain ...

    Sur demain ...

     

    P&C Dilunk 2020

     

    La vague immense...


    10 commentaires
  •  

     

     

    Il marche seul son chemin,

    avec au ventre la faim,

    il n'attend rien de demain,

    il n'apporte jamais rien ....

     

    Quand il voit tous ces cœurs froids,

    qui le croisent mais ne le voient pas ,

    alors il se dit: qu'il est bien seul au monde,

    alors il se dit .....

    Qu'il n'est plus rien ...(bis)

     

    Au fond des rues, il voit les passants,

    toujours pressés, toujours en mouvement,

    les cœurs se ferment inexorablement,

    alors il se dit...

    Qu'il n'est plus rien....( bis)

     

    Toute sa fortune est dans ses mains,

    quelques pièces jaunes, des petits riens,

    il n'attend rien de demain,

    il n'apporte jamais rien ....(bis)

     

    Quand il voit tous ces cœurs froids,

    qui le croisent mais ne le voient pas ,

    alors il se dit: qu'il est bien seul au monde,

    alors il se dit .....

    Qu'il n'est plus rien ...(bis)

     

     

    Au fond des rues, il voit les passants,

    toujours pressés, toujours en mouvement,

    les cœurs se ferment inexorablement,

    alors il se dit...

    Qu'il n'est plus rien....( bis)

     

    Paroles Dilunk

    Musique Dilunk /Jean-Jacques

    C&P 2020

     

     

    Alors il se dit ...

     

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    La grande ville s'élevait lugubre,

    sale dans le paysage.

    Depuis si longtemps les fumées des usines

    n'étaient que des mirages ...( chœurs)

    Alors tous ils trainaient de quartier en quartier,

    désabusés à souhait, en quête d'un rêve,

    qu'ils rongeraient jusqu'à en être écœurés ...(chœurs)

    Mais d'autres étaient là, valises chargées, pleines de papier,

    recruteurs infatigables et menteurs,

    d'un système qui serait transformé ...(chœurs)

    Marchands de rêves impossibles, voleurs de conscience,

    briseurs d'espoirs...

     

    Ils se présentaient marchands de lumière,

    mais ne donnaient que du noir...

    écueils sur nos sentiers, qui détruisent jusque l'amitié ...

     

    Ils aimeraient encore plus que des frères...

    Mais seulement à leurs manières ...

     

    Ils donneraient le modèle pour que tu puisses t'échapper,

    mais tu oublierais ton rêve, ta vie serait maintenant amère...

    La grande ville s'élevait bien triste,

    mourante dans le paysage (chœurs)

    les marchands de rêves, deux par deux...

    étaient de passage (chœurs)

    offrant des livres colorés à tous ceux,

    qui ne savaient plus rêver...

    S'ils n'étaient que deux...on pourrait rêver ...

     

    Ils se présentaient marchands de lumière,

    mais ne donnaient que du noir...

    écueils sur nos sentiers, qui détruisent jusque l'amitié.

     

    Ils aimeraient encore plus que des frères,

    mais seulement à leurs manières ...(ad libitum)

     

    Paroles et musique DILUNK 2019 P&C

     

    Les vendeurs de rêves

     


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique