• La grande maison

    Encore un matin comme ça,

    encore un matin sans toi....

    et je me lève sans raison,

    dans cette grande maison....

    Je cherche un peu de tendresse,

    pour me blottir dans la chaleur,

    dans un corps à corps pour un cœur,

    et j'oublierai toute ma tristesse,

    mais la glace ne se brise pas,

    le miroir est impénétrable.

    Dans cette maison où la vie n'a plus de raison.....

    où la raison n'a plus d'amour, où il n'y a plus de vie.

    Encore un matin comme ça,

    encore un matin sans toi,

    et je me lève sans raison,

    dans cette grande maison,

    ces voix du passé qui viennent me hanter....

    qui cherchent à me guider...

    hors de ma réalité,

    me font souffrir, me font te haïr.....

    mes yeux attristés...et je survis,

    j'ai continué à croire, à espérer,

    qu'au fond de toi tu vas encore m'aimer...

    Pour que demain j'affronte mon destin,

    pour que demain ne sois pas un matin....

    un matin comme cela...

    pour que demain ne soit pas un matin sans toi,

    pour que je me lève avec une raison,

    dans cette maison ... cette grande maison...

    entends tu seulement mon cœur battre si fort ?

    comme au tintement de cette porte fermée....

    et pourtant .. et pourtant ...

     

     

    P&C Dilunk 2013

    La grande maison

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Février 2016 à 14:46

    Bonjour Toi....(sourire)

     Triste, Froide   

    Est une maison...

    Sans amour,

     Sans âme

    Sans tendresse,

    Sans douces  illusions

    Tristes, froides, ces pièces ....

      Maintenant  désertées par la passion

    Même les rayons   indiscrets du soleil

    Qui se faufilent  entre les rideaux  jaunis

     Pour  effleurer les draps froissés du lit

    Et  réchauffer les corps blottis

    Semblent vider de toute énergie

     comme Avant les rires des enfants

    Ne résonnent  plus du sol au plafond

     Triste une maison

    sans âme, sans passion

     

    L'ami.... c'est un très beau texte mais il y a toujours une vie.

    après les désillusions.

    J'aime beaucoup

    bisous de fée

     

      • Mardi 16 Février 2016 à 14:54

        Coucou Celiandra

        merci pour ton passage et ton com. Comme d'habitude tu as résumé justement , très justement l'esprit de la chanson et du texte.

        Bien amicalement

        Claude yes

    2
    Mardi 16 Février 2016 à 16:07

    Bonjour,

    Merci de votre commentaire sur mon blog...

    Ce poème est triste mais c'est le style que je préfère, alors bravo à vosu !

    Amitiés

      • Mardi 16 Février 2016 à 20:50

        Bonsoir,

        merci d'être passée sur mon antre musicale et d'y avoir laissé un gentil commentaire

        trèssmile amicalement

        claude

    3
    Mercredi 17 Février 2016 à 07:58

    Quand les mots viennent du cœur, tout est dit.

    bonne journée

    marie

      • Mercredi 17 Février 2016 à 09:27

        Bonjour,

        un grand merci d'être passé sur mon antre musicale. merci également du gentil commentaire qui me touche beaucoup .

        amicalement

        claude smile

    4
    Jeudi 18 Février 2016 à 17:12

    Les objets et les murs d'une maison auraient-ils donc une âme ? Je crois que oui.  Ils gardent l'empreinte de ceux qui les ont touchés. C'est bien pourquoi, lorsque ces êtres ne sont plus là, le parfum qu'ils ont laissé derrière eux  nous semble si difficile à respirer et si doux en même temps...

    5
    Vendredi 19 Février 2016 à 17:51

    Bonsoir Claude , hélas l'Amour et la Raison ne font pas une bonne association , je ne sais plus si je dois envier ceux qui" aiment sans souffrir" et est ce possible ? A bientôt

    6
    Samedi 23 Avril 2016 à 12:34

    Mais j'ai fait quoi moi, je n'ai pas fouillé ton blog !!! j'ai donc raté des merveilles !!! quelle gourde je suis !!!

    le texte est juste excellent  ......musique peu ordinaire ...très beau résultat

    merci Dilunk   bises     bonne journée 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :