• Les jours d'avant .....

     

     

    Seul sur son banc,

    aussi vieux que les temps,

    il regarde les gens passer,

    il aimerait leur ressembler...

     

    De sa main fatiguée,

    il caresse son chien usé,

    misérable, sur les matins,

    avant, il a été quelqu'un ...

     

    Les choses se sont enchainées,

    pour finalement s'écrouler,

    sa vie s'est brisée si vite,

    la nuit s'est posée....Sournoise ...

     

    De ses yeux larmoyants,

    il observe jouer des enfants,

    les siens doivent être si grands,

    leur manque-t-il seulement ?

     

    Avant il était quelqu'un,

    on lui en a serré des mains...

     

    Les choses se sont enchainées,

    pour finalement s'écrouler ...

     

    Celle qu'il a aimé,

    qu'il chérissait dans son foyer,

    est partie sur la nuit,

    est partie sans lui ...

     

    Aujourd'hui il n'a plus rien,

    mais tout est à lui dans les chemins,

    il regarde les gens passer,

    il aimerait leur ressembler ...

     

    Avant il était quelqu'un....

     

    P&C Dilunk 2017

     

     

    Les jours d'avant .....

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Juin à 15:27

    Bonjour Claude,

    Quelle magnifique chanson, aux paroles si émouvantes !

    La douleur de l'absence et de la solitude...

    Vraiment très beau !

    Bien amicalement,

    Sérénita

     

      • Jeudi 29 Juin à 18:13

        Bonjour Sérénita,

        un grand merci pour ce gentil commentaire qui me touche

        beaucoup .

        C'est toujours un immense plaisir de te recevoir dans mon monde

        musical . Merci à toi

        bien amicalement

        claude smile

    2
    Jeudi 29 Juin à 16:51

    Malheureusement, .........Beaucoup trop nombreux sont ceux qui pourraient se sentir particulièrement concerné par cette chanson !!!

    En un claquement de doigts, tout peut s'effondrer autour de soi pour X et X raisons..............Qui peut se prétendre à l'abri ?

    Finalement, on est tous "quelqu'un" même si cette phrase peut nous faire penser à quelqu'un "d'important"...ou.... avec une certaine condition sociale.....

    Bref chanson qui pour moi,  parle de la souffrance dans la solitude, c'est très poignant et tu sais parfaitement  nous transmettre de l'émotion !!!

    Bisoussss Claude et Bravo pour cette nouvelle réussite

     

     

      • Jeudi 29 Juin à 18:17

        Bonjour Christine,

        c'est vrai et tu as raison, nombreux peuvent être ceux qui

        s'identifient avec cette chanson. Elle conte l'infortune de la vie

        qui peut surgir à n'importe quel moment pour x raisons .

        Tu as encore raison en disant que nous sommes tous "quelqu'un"

        en tous les cas c'est ainsi que je le comprend . Nous sommes tous

        important, et cela ne peut changer même si pour cela nous devons

        passer par différentes épreuves qui quelquefois peuvent être si

        cruelles .

        Merci de ton passage et de ton gentil commentaire

        je te fais un gros bisou

        claude smile

    3
    Jeudi 29 Juin à 18:59

     

     

     

    C'est toujours un plaisir venir écouter tes chansons...
    Tu es un poète musical , compliments!

    Sourires  =^_^=

     

     

      • Jeudi 29 Juin à 19:12

        Bonjour à toi Fleur du désert,

        je suis heureux de te voir passer par chez moi, cela me fait

        un grand plaisir .

        Merci de ton gentil commentaire,

        un grand merci d'être passée

        bien amicalement

        claude smile

    4
    Jeudi 29 Juin à 19:02

    Que c'est triste la solitude surtout pour les anciens.

    La jeunesse a, hélas, trop tendance à les oublier comme si une fois devenu ancien, ont devient invisibles ...
    Mais, n'est ce pas un moyen de se voiler la face et de refuser de voir qu'un jour la jeunesse deviendra inéluctablement vieillesse?

     

    Bravo Claude pour cette belle chanson, si poignante.

    Amicalement,

     

    Yoda

      • Jeudi 29 Juin à 19:11

        Bonjour Yoda,

        c'est toujours un véritable plaisir de te recevoir dans mon monde

        musical .

        Tu as raison , la jeunesse a bien trop suivent tendance à oublier les

        plus anciens, heureusement ils ne sont pas tous ainsi ! mais il y en

        a tout de même beaucoup . Je crois que tu as trouvé le mot juste

        "invisibles" . moi j'aurai utilisé un autre terme moi polissé que le tient,

        j'aurais dit " moins intéressants"

        tu as encore bien raison en disant qu'un jour la jeunesse deviendra

        à son tour vieillesse . Mais je pense qu'ils ne le savent pas ! ce

        monde actuel n'est fait que pour la jeunesse !

        merci de ton passage Yoda et de ton gentil commentaire !

        bien amicalement

        claude smile

    5
    Samedi 1er Juillet à 12:31

    Coucou Claude, très belle chanson, nous ne pensons pas à la vieillesse pourtant elle est la a chaque seconde qui passe. Bravo et bisous lilie♥ 

      • Jeudi 6 Juillet à 16:58

        Bonjour Lilie,

        c'est toujours un très grand plaisir de te retrouver chez moi, 

        merci de ton gentil commentaire

        je te fais un gros bisou

        claude smile

    6
    Samedi 1er Juillet à 16:00

    Solitude, certes, mais la question est de savoir d'où elle vient... La réponse est multiple, bien sûr, et c'est là que ton universalité intervient. Ton texte s'adresse à tout le monde : aux jeunes, aux déshérités, aux solitaires volontaires ou victimes, aux incompris, aux marginaux, etc., mais principalement à ceux qui vieillissent, qui sont passés derrière le miroir et qui font le terrible bilan de leur vie. Cette chanson m'interpelle et me confronte à tout ce qui me révolte. Ton interprétation d'écorché vif y ajoute ces cris de révolte que tu es un des rares à émettre. Ta musique est si personnelle que je me demande si je pourrais jamais l'interpréter, moi, tellement plus introverti.                                                               À ce propos, où pourrais-je te joindre en privé ? J'ai une question artistique à te proposer (sans doute utopique, mais qui ne tente rien n'a rien). Voici un moyen de me joindre :

    marceau.piana@orange.fr

    Bravo pour ce petit chef-d'œuvre de sensibilité.

      • Jeudi 6 Juillet à 17:04

        Bonjour à toi ami musicien,

        que pourrai-je rajouter ? tu as résumé parfaitement l'esprit de

        cette compo, s'il est vrai que je parlais de la vieillesse, tu a su déceler

        ce coté plus universel en réalité. Tu as parfaitement raison d'aborder

        les autres aspects de cette solitude, des démunis, car tout était en

        réalité condensé dans ces paroles.

        Mille excuses pour le retard à la réponse, mais j'ai pas toujours

        le temps que j'aimerai ....

        Je vais te contacter c'est promis

        bien amicalement

        claude smile

    7
    Lundi 3 Juillet à 18:18

    Bonsoir Claude. Encore une belle chanson qui relate les drames de la solitude et  la mise à l'écart de l'humain vieillissant, une fois qu'il a accomplit ses tâches dans la société!...Que de tristesse dans ces paroles justes et ô malheureusement si fréquentes et habituelles de nos jours! Encore bravo. Passe une belle soirée. Amicalement, Kannelia.

      • Jeudi 6 Juillet à 16:59

        Bonjour Kannelia,

        tu as très bien résumé cette nouvelle compo, c'est tout à fait cela!

        merci de ton passage dans mon monde musical et surtout merci

        pour ton gentil commentaire

        bien amicalement

        claude smile

    8
    Vendredi 7 Juillet à 13:37

    Bonjour Claude, je viens de chez un ami poète alors j'ai eu envie de venir voir mon autre ami poète, bien que je passe très peu en ce moment.

    Vos mots sont si beaux qu'ils me font du bien à l'âme, même si comme ici ils sont empreints de tristesse, mais hélas inspirés de la noire réalité de notre monde. Ta dernière phrase me fait penser à celle prononcée récemment par quelqu'un qui n'aurait pas du la dire: "on rencontre des gens qui ont réussi et d'autres qui ne sont personne"! Peut-être y as-tu pensé aussi?

    En tout cas toi tu es quelqu'un, et une belle personne.

    A bientôt et merci, avec toute mon amitié.

      • Samedi 8 Juillet à 12:13

        Bonjour Triskèle,

         

        merci de ce gentil commentaire, je ne sais que dire !

        si tout simplement un grand merci !

        passe un très bon week end

        bien amicalement

        claude smile

    9
    Vendredi 14 Juillet à 19:54

    Bonsoir Claude , 

    Magnifique et poignante  chanson  ...le drame de la solitude et de la vieillesse .

    J'ai côtoyé cette misère   durant  toute ma vie professionnelle , ce quelqu'un  dont tu parles avec des mots  si  justes  il y en a des milliers ...

    Abandonnés  de tous  ils  se laissent glisser et  s'endorment lentement vers le néant 

    Ton texte me rappelle la lettre  d'une vieille dame  que l'on faisait lire au personnel soignant  lors de réunions  

    Je ne pouvais la lire sans avoir la gorge qui se noue ...et il en est de même de ta chanson 

     

    Comme elle est trop longue à écrire je te fais un copier coller 

    Bonne soirée Claude et merci pour ce si beau texte 

    Bien amicalement 

    Nicole

     

    Regarde moi

    Que vois-tu, toi qui me soignes, que vois-tu?

    Quand tu me regardes, que penses-tu?

    Une vieille femme grincheuse, un peu folle,
    le regard perdu, qui bave quand elle mange et ne répond jamais
    quand tu dis d’une voix forte « essayez » et qui
    semble ne prêter aucune attention à ce qu’elle fait…

    Qui docile ou non, te laisse faire à ta guise,
    le bain et les repas pour occuper la longue journée.

    C’est ça que tu penses, c’est ça que tu vois?

    Alors ouvre les yeux, ce n’est pas moi.

    Je vais te dire qui je suis, assise là, tranquille,
    me déplaçant à ton ordre, mangeant quand tu veux…
    je suis la dernière de dix enfants, avec un père, une mère;
    des frères, des sœurs qui s’aiment entre eux…

    Une jeune fille de seize ans, des ailes aux pieds,
    rêvant que bientôt elle rencontrera un fiancé…

     

    Déjà vingt ans, mon cœur bondit de joie
    au souvenir des vœux que j’ai fait ce jour-là.

    J’ai vingt-cinq ans maintenant et un enfant à moi,
    qui a besoin de moi, pour lui construire une maison…

    Une femme de trente ans, mon enfant grandit vite;
    nous sommes liés l’un à l’autre par des liens qui dureront…

    Quarante ans, bientôt il ne sera plus là,
    mais mon homme est à mes cotés et veille sur moi.

    Cinquante ans, à nouveau jouent autour de moi des bébés.

    Nous revoilà avec des enfants, moi et mon bien-aimé.

     

    Voici les jours noirs, mon mari meurt.

    Je regarde vers le futur en frémissant de peur
    car mes enfants sont très occupés pour élever les leurs
    et je pense aux années et à l’amour que j’ai connus.

    Je suis vieille maintenant et la vie est cruelle et
    elle s’amuse à faire passer la vieille pour folle.

    Mon corps s’en va.
    Grâce et forme m’abandonnent.

    Et il y a une pierre là où jadis il y avait un cœur.

     

    Mais dans cette vieille carcasse, la jeune fille demeure.

    Le vieux cœur se gonfle sans relâche.
    Je me souviens des joies et des peines.
    Et à nouveau je revis ma vie et j’aime …
    Je repense aux années trop courtes et trop vite passées
    et accepte cette réalité implacable.

    Alors, ouvre les yeux, toi qui me regarde et qui me soigne.

    Ce n’est pas la vieille femme grincheuse que tu vois…

     

    Regarde mieux et tu verras…

     

      • Mercredi 19 Juillet à 10:16

        Bonjour Nicole,

        un grand merci pour ton passage et ton commentaire .

        J'ai pris le temps de lire et de relire cette lettre que tu as mise avec

        ton commentaire. C'est vrai qu'elle est très touchante.

        Et surtout tellement vraie ! Un magnifique rappel à ne pas

        uniquement se baser sur l'apparence des choses ou des personnes,

        mais cette lettre nous incite, nous invite à prendre conscience que

        chaque personne a une histoire , est une histoire....

        Le véritable cancer de notre société d'aujourd'hui est justement ce

        peu d’intérêt qui est porté vers les autres....Qui quoi qu'on en dise

        ou en pense, sont aussi une partie de nous même ....

        Un grand merci de ton commentaire Nicole

        bien amicalement

        claude smile

    10
    Dimanche 16 Juillet à 20:30

    HI, Claude, 

    Toujours aussi belles tes chansons !

    Celles ci me touchent particulièrement, non parce que je m'y identifie dessus, mais parce qu'elle est vraiment très touchante et que en l'écoutant ou la lisant, j'ai bien imaginé tous les mots qui sont écrient qui en font un bout d'histoire.

    J'adore, a très bientôt, au plaisir de te suivre encore dans tes aventures musicales.

    Amicalement, 

    Amandine. 

      • Mercredi 19 Juillet à 10:18

        Bonjour à toi,

        un grand merci pour ton passage et ton gentil commentaire qui me

        touche beaucoup .

        Un grand merci encore

        bien amicalement

        claude smile

    11
    Mardi 25 Juillet à 11:03

    Hello l'ami

    que dire? Oh vraiment rien car tu as tout dis.

    Ecouter

    écouter encore

    et se dire qu'a n'importe quel humain

    ceci peut arriver.

    Très vraie , très touchante...

    bisous de Fée

     

      • Dimanche 30 Juillet à 18:24

        Bonjour Celiandra,

         

        un très grand merci pour ton commentaire et ton passage dans mon

        monde musical .

        Je te souhaite un très bon week end

        bien amicalement

        claude smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :