•  

    En fouillant dans mon disque dur externe j'ai retrouvé une composition que j'ai travaillé en commun avec ERIC V en 2010 lorsque nous étions sur la plate-forme musicblog . Eric est un artiste plein de talent et je tenais de cette façon à lui rendre hommage .

    (cela te rappellera des souvenirs Eric )

    Eric v.eklablog.com

    Il faut absolument aller le voir

    -------------------------------------------------

     

    Je marche, je marche sans jamais m'arrêter,

    le temps me suit sans jamais m'emporter,

    des vagues de rêves me poussent sans trêve,

    tout roule si fort jusqu'au bout de la grève...

     

    Et pourtant, rien ne change, tout reste si étrange....

     

    Je glisse dans la foule comme une ombre,

    je passe sans être vu en silence,

    se sentir trop seul dans un grand nombre,

    se perdre dans l'infini de la méfiance...

     

    Et pourtant , rien n'avance, tout baigne dans le silence ....

     

    J'arpente des routes bien trop vite oubliées,

    le progrès a tué ces chemins éclairés,

    des vagues de rêves m'incitent à m'arrêter,

    réouvrir ce que l'homme a caché...

     

    et pourtant, rien ne change, tout reste si étrange...

     

    Je marche, je marche sans jamais demander,

    mes rêves me suivent sans jamais m'arrêter,

    des vagues de pensées m'entraînent sans trêve,

    tout roule si fort, sans jamais s'effondrer ....

     

    Et pourtant, rien n'avance, tout baigne dans le silence ....

     

    P&C 2010  Musique : Eric V /Dilunk

                    paroles : Dilunk 

     

    Et pourtant ......

     


    31 commentaires
  •  

    Bataille au fond de toi, tu te demande qui gagnera,

    les idées ne vont pas et demain qu'est ce que se sera ?

    Au fond de toi (bis)

    Personnage de fiction tu vis en dehors de la raison,

    les jours sont tous comme ça et toi tu ne comprend pas

    au fond de toi (bis)

    Bataille au fond de toi doit on en rire je ne l'crois pas ,

    les choses s'en vont là bas dans l'univers où tout est froid,

    au fond de toi...

    Personnage sans raison qui perd le fil de ses saisons,

    les jours sont comme cela on tombe toujours, toujours plus bas...

    Au fond de toi...

    Bataille au fond de toi, tes vrais amis ne sont plus là!

    tes idées sont à toi mais ils ne veulent plus de toi...

    Au fond de toi (bis)

    Personnage sans raison, qu'on laisse toujours à l'abandon,

    ses jours étaient comme ça et toujours plus je le crois...

    au fond de toi (bis)

    Bataille au fond de toi, tu te demande qui gagnera,

    les idées ne vont pas et demain qu'est ce que ce sera ?

    Au fond de toi (bis)

    Bataille au fond de toi tu te demande qui gagnera,

    les idées ne vont pas et demain qu'est ce que se sera ?

    Au fond de toi....

    Bataille au fond de toi doit on en rire je ne crois pas,

    les jours s'en vont là bas dans l'univers où tout est froid....

    Au fond de toi ...

     

    P&C . Paroles et musique Dilunk (2012)

    tous droits réservés

     

    Envers du décors


    13 commentaires
  •  

    J'ai fait hurler le téléphone mille fois, jusqu'à ce qu'il en ait marre de moi ...

    j'ai fait hurler mille fois le téléphone jusqu'à ce qu'il n'en peut plus de moi ...

    De la cabine j' regarde les gens se traîner, comme des ombres dans une lumière assassinée ,

    leurs yeux semblaient si vides, si morbides, leurs visages étouffaient derrière les rides....

    J'ai fait hurler mille fois le téléphone jusqu'à ce qu' il devienne moi...

    j'ai fait pleurer la sonnerie plus de mille fois jusqu'à ce qu'elle devienne moi ....

    Dans mon cœur j’entends des airs de fête, je ne comprend plus, je perd la tête...

    Dans mon âme j'entrevois des sourires, mais les fumées les font mourir ...

    J'ai fait hurler le numéro plus de mille fois, jusqu'à ce qu'il devienne de la foi...

    Si seulement quelqu'un m'avait répondu pour me dire ce n'est rien du tout...

    Tu deviens simplement fou !

    tu deviens fou ! (bis)

    J'ai fait sonner le téléphone mille fois jusqu'à ce qu'il en ait marre de moi ...

    J'ai fait hurler mille fois le téléphone jusqu'à ce qu'il n'en peut plus de moi ...

    J'ai fait hurler le téléphone mille fois jusqu'à ce qu'il devienne moi,

    J'ai fait pleurer la sonnerie mille fois jusqu'à ce qu'elle devienne moi...

    J'ai fait sonner le téléphone mille fois jusqu'à ce qu'il en ait marre de moi ...

    j'ai fait hurler mille fois le téléphone jusqu'à ce qu'il n'en peut plus de moi....

    Personne au téléphone ! na! na ! na ! na !

     

    Paroles et musique Dilunk 2016

     

    Personne au téléphone


    12 commentaires
  •  

    Introduction :

    la nuit berce mes rêves les plus fou,

    les heures passent et m'entrainent je ne sais où ...

    (cœurs: je ne sais où....)

    à vrai dire je m'en fout,

    je voudrai pouvoir tout changer,

    refaire en vrai tout ce dont j'ai rêvé....

    (cœurs: tout ce dont j'ai rêvé......un jour viendra...)

    Je ne dois pas me décourager,

    un jour viendra et ce sera pour moi...

    (cœurs: et ce sera pour moi...)

    le pouvoir de croire deviendra mon espoir,

    le pouvoir de créer sera ma réalité.

     

    Thème

    oh mes heures sont des chapelets d'impressions,

    elles passent trop vite et s'en vont pour de bon.

    Il faut préserver sa raison...

    Ce n'est jamais comme on l'aurait voulu,

    il est des fois où l'on en peut plus ...

    Le temps nous a tous vaincu...

    et je serai ce que j'ai voulu...

    le pouvoir de vouloir ce sera ma victoire,

    la force d'accepter ce sera ma réalité...

    Un jour viendra ....

    J'aimerai pouvoir donner la force,

    j'aimerai tant bomber le torse,

    je ne dois pas me décourager (bis)

    la nuit berce mes rêves les plus fou,

    les heures passent et m'entrainent chez un "chez nous".

    chez un chez nous ....

    un jour viendra et ce sera pour moi....

    Ce sera pour moi ....

    La nuit berce mes rêves les plus fou,

    les heures passent et m'entrainent je ne sais où...

    Je ne sais où....

    Et puis à vrai dire moi je m'en fout!

    à vrai dire moi je m'en fout....

    Je voudrais tout pouvoir changer,

    m'offrir en vrai ce dont moi j'ai rêvé,

    je ne dois pas me décourager...

    Un jour viendra et ce sera pour moi .

    Mes heures sont des chapelets d'impressions

    elles passent trop vite et s'en vont pour de bon.

    Il faut préserver sa raison (bis)

    un jour viendra .....

     

    2016 , paroles et musique Dilunk

    illustration :JL CONDOR

     

    Mes rêves en multicolores

     


    28 commentaires
  •  

    Demain, hier et aujourd'hui ne faisaient plus qu'un,

    son rêve le plus secret devenait réalité.....

    Mais il ne comprenait pas bien ....

     

    Le temps n'existait plus,

    un ordre ancien comme par surprise se trouvait....révolu ...

    Du bout du doigt il touchait un rêve d'enfant,

    mais maintenant, il ne savait plus ...

     

    Le vide se remplissait et se vidait ,

    tel une action sans fin,

    les sons naissaient et mourraient,

    les lois n'existaient plus....

    Il restait une voix, celle des lendemains...

    Sur le lointain ...

     

    Silhouette inconnue pas vraiment du décors,

    dans un monde de synthèse,

    il avait cru reconnaitre...

    Mais non , ce n'est qu'un rêve.....

     

    Une rangée d'arbres sur un quai embrumé,

    où l'on ne fait que passer ...

    Les visages se ressemblent tous,

    ils se sont renfermés .....

     

    Et les trois devenaient un  sans un bruit...

    Sans un bruit sur le matin ....

    Ce qui était tellement loin reviendrait en son temps,

    et c'était bien, c'était bien .....

     

    Le vide se remplirait pour de nouveau se vider,

    ce serait sans fin ....

    Demain hier et aujourd'hui ne feraient soudain plus qu'un,

    le petit prince observe des falaises immenses,

    dans ce monde embrumé...

    Un ruisseau silencieux qui coule lentement,

    au cœur d'une forêt .....

    La silhouette inconnue fait une pause,

    avant de continuer ....

    Le petit prince reste assis les yeux brillants sur le temps ...

    Demain hier et aujourd'hui ne faisaient déjà plus qu'un ....

    Le petit prince a sourit il avait enfin réalisé .....

     

    P&C 2016 Paroles et musique Dilunk

    Toujours....Toujours


    45 commentaires