•  

     

    Tu n'avais pas encore douze ans,

    tu n'étais toujours qu'un enfant,

    un jour d'hiver le vent t'a emporté,

    sur ce banc toi tu es resté....

    Dans le silence,

    j’entends tes cris , tes rires,

    il est toujours là....ton sourire...

     

    Je suis retourné bien souvent,

    vers cette statue que tu aimais tant...

    face à la mer, elle semblait demander,

    d'espérer, de rêver...

    Les câbles d'acier , des bateaux,

    rangés dans le vieux port,

    qui claquaient, qui sifflaient...

     

    Tu es parti sans un seul soupir,

    aucune des larmes n'ont pu te retenir,

    ...cette vieille usine qui venait de fermer,

    semblait nous dire de continuer,

    ...ils étaient là, silencieux dans l'entrée,

    la tête baissée, les yeux rougis...

    On en avait fait tant de projets,

    ils auraient du se réaliser .....

     

    Mais ce jour là, la mort suivait nos pas...

    elle était là, le bras sur toi,

    elle a coupé ton étincelle de vie,

    tu as quitté tous tes vrais amis,

    du temps depuis s'est écoulé,

    jamais je n'ai pu t'oublier,

    ton petit corps étendu sur un banc...

    Les yeux ouverts sur l'océan ....

    Comme le mot fin qui s'inscrit sur l'écran,

    nous attendons ton retour .....

     

    P&C 2017 Dilunk

     

     

    à peine douze ans

     

    dédié à mon frère Manu


    18 commentaires
  •  

    Toi qui pleure, tout seul dans ton coin,

    je te tend la main !

    Ta vie est si dure, le soir, le matin,

    sur tous tes chemins !

    Dans ton silence, dans tes pensées,

    je peux t'écouter !

    Tu voudrais croire en tes demains,

    en tes matins !

     

    Viens donc marcher sur le chemin,

    le monde entier, tu sais, est le tient !

    viens donc rêver sur les demains,

    le monde sera tout dans ta main !

     

    Tu restes envieux des possessions,

    de ceux qui dorment !

    Ton paradis sont des souvenirs,

    qui font souffrir !

    Sur ton passé, sur tes années,

    tu veux chanter !

    Tu aimerais croire en un départ,

    même s'il est tard !

     

    Viens donc marcher sur le chemin,

    le monde entier, tu sais, est le tien !

    viens donc rêver sur les demains,

    le monde sera tout dans ta main !

     

    ad libitum

    Dilunk 2017

     

     

     

     

     Viens sur le chemin

     

    Illustration : création de notre amie Victorienne

     

     


    12 commentaires
  •  

    Ils nous promettent un monde meilleur,

    la main posée sur le cœur,

    ils ont tous la tête ailleurs,

    ils oublient toutes leurs erreurs ....

     

    Dans leurs tours dorées, ils délaissent la vérité,

    fermant les yeux de peur de se brûler,

    à ces tisons que sont la réalité....

     

    Les mots ne sont rien que des leurres....

    Bougies qui brûlent le temps d'une heure...

    Promesses ne sont rien que malaise...

    Qui vont nous déchirer le cœur ...

     

    La route qu'ils tracent est la meilleure,

    remplie de ronces et de pleurs,

    leurs rêves sont flots de folie,

    et la nuit retombe sur les "petits",

     

    Ils nous annoncent la liberté,

    avec des chaînes pour nous lier,

    ils nous assurent des jours meilleurs,

    en effaçant toutes nos valeurs,

     

    ils changent le noir en blanc,

    et lavent si blanc à présent,

    les champions du changement,

    se pressent sur les rangs....

     

    Les mots ne sont rien que des leurres...

    Bougies qui brûlent le temps d'une heure...

    Promesses ne sont rien que malheurs....

    Qui vont nous déchirer le cœur....

     

    Ils nous promettent un monde meilleur,

    la main posée sur le cœur,

    ils ont tous la tête ailleurs,

    ils oublient toutes les erreurs,

     

    Dans leurs tours dorées, ils délaissent la vérité,

    fermant les yeux de peur de se brûler,

    à ces tisons qui sont la réalité,

    d'une société si endommagée...

     

    Les mots ne sont rien que des leurres...

    Bougies qui brûlent le temps d'une heure...

    Promesses ne sont rien que malaise,

    qui vont nous déchirer le cœur....

     

    P&C Dilunk 2017

    toute ressemblance avec des évènements ou des personnes existants ne serait que fortuite et involontaire he

     

    Les marchands de rêves ...

     

     


    31 commentaires
  •  

    La nuit se pose sur des visages,

    avec le temps ils semblent sages,

    dans mes pensées ils sont mirages,

    dans mon cœur ils font naufrage...

     

    La nuit se pose sur des odeurs,

    de longs soupirs, des coups au cœur,

    des mélodies, des visiteurs,

    des bruits étranges dans ma demeure...

     

    La nuit se pose sur des espoirs,

    des couloirs sombres, des ruelles noires,

    dans mes pensées, c'est le brouillard,

    dans mon cœur, il fait noir .....

     

    La nuit se pose sur des pensées,

    avec le temps , elles semblent usées,

    dans mon cœur, elles sont passées,

    dans mon cœur, elles sont brisées...

     

    La nuit se pose sur des visages,

    avec le temps ils semblent sages,

    dans mes pensées ils sont mirages,

    dans mon cœur, ils font naufrage .....

     

     

    P&C2017 DILUNK

     

    Pensées secrètes

     

    Une très belle création de notre amie Victorienne,

    un bien joli blog qu'il faut visiter pour tous les amoureux de belles créations

    biyoutifoul.eklablog.com

     

     


    20 commentaires
  •  

    Tendre la main,

    à tous ceux qui sont sur le chemin !

    leur donner,

    sans compter, une grande part d'amitié !

    ouvrir son cœur,

    et écouter, tous ceux qui sont abandonnés !

     

    refrain :

    si l'amour c'est ça ,

    alors oui j'y crois,

    si la vie c'est ça,

    alors oui j'y crois !

     

    dans les rues,

    tant de visages abattus ,

    dans les cœurs,

    tant d'espoirs déchus ,

    dans les regards,

    tant de rêves disparus,

     

    si l'amour change ça,

    alors oui j'y crois,

    si la vie change ça,

    alors oui j'y crois!

     

    tendre la main,

    à tous ceux qui n'ont rien,

    leur donner,

    l'espoir du lendemain,

    leur porter,

    cette peine sans fin...

     

    Si l'amour c'est ça,

    alors oui j'y crois,

    si la vie c'est ça,

    alors oui j'y crois ....

     

    Ad libitum

    P&C Dilunk 2017

     

     

    L'amour véritable

    L'amour véritable

     

    Une pensée émue pour les jeunes Concarnois blessés en Angleterre .

    Un petit coucou au Petit gars de mon bourg ( Melgven) qui est du nombre.

    Remets toi vite .

     

     

     

     

     


    23 commentaires